Saint-Nazaire, une fabuleuse aventure industrielle
Queen Mary 2

Saint-Nazaire, une fabuleuse aventure industrielle

22 mars 2017

THE BRIDGE 2017 est un pont d’Histoire. Sous le pont de Saint-Nazaire – ouvrage métallique à haubans de 720 mètres de long –, beaucoup d’eau a coulé depuis le débarquement des Sammies, le 25 juin 1917. Partons à la découverte de la ville-départ de la Transat du Centenaire.

Pont de Saint-Nazaire
Le pont de Saint-Nazaire et ses 3 356 mètres au crépuscule au-dessus de l'estuaire de la Loire
© Dominique MACEL /// Ville de Saint-Nazaire

Construite de toute pièce par Napoléon aux XIXe siècle, la ville a su entrer dans le XXIème siècle grâce à sa force d’anticipation, symbolisée par son parc éolien offshore. Mais depuis longtemps, elle est avant tout la capitale mondiale de la construction navale. Ses Chantiers de l’Atlantique, issus de la fusion entre les Ateliers et Chantiers de la Loire et les Chantiers de Penhoët, irriguent le marché de la croisière depuis 1955. Berceau de construction du Queen Mary 2, ils ont aussi vu naître le Normandie, le France ou encore tout récemment l’Harmony of the Seas, le plus grand des liners du monde.

Des géants des mers aux paquebots des airs

Dans le sillage des géants des mers, les paquebots des airs prennent aussi leur envol à Saint-Nazaire. La grande aventure aéronautique est née au début des années 1920. Dans un souci de diversification d’activité de la construction navale, d’innombrables hydravions et avions à hélice ont été fabriqués au cœur même des Chantiers de la Loire, à l’image du petit chasseur Gourdou-Leseurre. Aujourd’hui, Airbus y déploie ses ailes. Le géant européen de l’aviation civile, implanté à l’embouchure de l’estuaire depuis 1970, conçoit ici les pointes avant et les fuselages centraux de toute sa gamme, dont ceux de l’A380 aux 80 mètres d’envergure. Sous les immenses hangars du bord de Loire, la production tourne à plein régime : chaque jour, deux avions sortent de l’usine !

 

Saint-Nazaire
Saint-Nazaire, la Cité des Paquebots des mers... et des airs
© Dominique MACEL /// Ville de Saint-Nazaire

Une ville de bord de mer, une ville à vivre

Située à la proue d’un appendice rocheux, cernée par les eaux salées de l’océan Atlantique, les eaux douces de la Brière et les eaux saumâtres de l’estuaire de la Loire, Saint-Nazaire a donc vu naître, en à peine 150 ans, la plus fabuleuse aventure industrielle française. Mais l’ex tête de ligne transatlantique pour Cuba, le Mexique ou encore le Panama est aussi une ville où il fait bon vivre. Presque entièrement détruite par les bombardements de 1945, Saint-Nazaire a su renaître de ses cendres en se réappropriant notamment la base sous-marine allemande. Rénovée, cette dernière est aujourd’hui le cœur du quartier Ville-Port. Un projet urbain autour duquel se développe une offre touristique et culturelle authentique et originale. Un port d’attache(s) et de tous les voyages !

Ville portuaire et de bord de mer, Saint-Nazaire ne se rêve pas en station balnéaire, mais elle sait mettre en valeur son littoral de toute beauté. Long de 14 kilomètres, il se décline avec des plages, des criques, des promontoires et falaises, un chemin côtier et une toute nouvelle promenade le long du front de mer, à deux pas du centre-ville. Conviviale, sereine et moderne, la ville-centre de la CARENE (Communauté d’agglomération de la région nazairienne et de l’estuaire) est une ville à vivre. Autour d’elle, elle a fédéré un bassin de vie de 150 000 habitants et a su entrer dans le XXIème siècle grâce à sa force d’anticipation, symbolisée par son parc éolien offshore. Elle forme aujourd’hui avec Nantes le principal pôle économique du grand ouest.

 

Saint-Nazaire
Saint-Nazaire, une ville à vivre en bord de mer
© Dominique MACEL /// Ville de Saint-Nazaire