Le centenaire du débarquement de juin 1917 au cœur des festivités
Centenaire

Le centenaire du débarquement de juin 1917 au cœur des festivités

20 février 2017

En mêlant musique et sport, jazz, basket et voile, THE BRIDGE braque ses projecteurs sur le centenaire du débarquement américain, et met ce fait majeur de la Grande Guerre au cœur de ses festivités. Le 24 juin prochain, THE BRIDGE verra le grand retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire, son port de construction, qui a constitué en 1917 la base de transit  N°1 des troupes américaines sur le sol européen. Le lendemain, le géant d’acier s’élancera à travers l’Atlantique, face à des maxi-multicoques menés par les plus grandes figures de la course au large. Cap sur New York sur les traces retour des premiers « Sammies » arrivés sur nos côtes rejoindre les Alliés. Du jamais vu, empreint de la liberté et de la fraternité indissociables de cette grande page de l’Histoire qui a vu la victoire de la paix. Joseph Zimet, Directeur Général de la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale, revient sur ce débarquement qui, de par la richesse de son héritage, provoqua « un bouleversement social et culturel immense »…

Les soldats américains débarquant à Saint-Nazaire.

Que représente le débarquement américain de juin 1917 ?

Joseph Zimet : « Globalement, 2 millions d’hommes sont passés par les ports de la mer du Nord et de l’Atlantique, c’est considérable. Cette arrivée dans les ports de Boulogne-sur-Mer, de Saint-Nazaire, de Brest, va laisser une empreinte logistique et sociale elle aussi considérable. Je crois qu’on ne se rend pas suffisamment compte – parce qu’on a tendance à privilégier des liens plus anciens, ceux de la Fayette, ou encore le D-Day – de l’impact du débarquement d cette « Guerre du Milieu ». Les Américains, du fait de l’ampleur de leur présence dans nos ports, vont laisser plus de traces et un héritage patrimonial, social peut-être plus plus fort que lors de la Deuxième Guerre mondiale. L’arrivée de ces millions de soldats d’outre-Atlantique, apportant avec eux le jazz, de nouveaux sports ainsi que des modifications profondes des paysages et des infrastructures, provoqua un bouleversement social et culturel immense. »

THE BRIDGE en lever de rideau d’une grande saison franco-américaine 

Quelle place occupera THE BRIDGE dans le programme du Centenaire de cette « Grande Guerre » ?

J.Z. : « L’année 2017 sera un moment commémoratif majeur pour la façade atlantique. Plusieurs grands ports préparent d’ores et déjà le Centenaire de la participation des États-Unis d’Amérique à la Première Guerre mondiale et l’arrivée des troupes américaines. L’événement THE BRIDGE s’inscrit directement dans cette dynamique et constituera le point d’orgue de la saison commémorative 2017. La traversée du paquebot Queen Mary 2 de Saint-Nazaire à New York en juin prochain sera un symbole fort du soutien qu’apportèrent il y a cent ans nos alliés américains. THE BRIDGE, c’est une aventure exaltante, populaire, érudite, nécessaire. En lever de rideau de cette grande saison franco-américaine en souvenir du débarquement des Américains en 1917, c’est très enthousiasmant…»