THE BRIDGE dévoile sa dimension entrepreneuriale
Club des 100

THE BRIDGE dévoile sa dimension entrepreneuriale

29 mars 2017

100. C’est autour de ce chiffre symbole que le Club des 100, pierre angulaire de THE BRIDGE, a souhaité réunir, le lundi 27 mars à Nantes, la grande famille d’acteurs et de partenaires qui lui a permis de relever un double défi : réunir plus de 100 entreprises dans ses rangs – 122 à ce jour – et rendre cet événement fou et ambitieux possible.

Le pari est tenu et dans moins de trois mois les trois coups de THE BRIDGE seront donnés. À l’occasion d’une soirée riche en émotions, échanges et partage, ce réseau qui puise son dynamisme et sa vitalité sur le territoire du Grand Ouest a dévoilé le programme d’un huis-clos entrepreneurial exceptionnel qu’il organise à bord du Queen Mary 2, tête de pont de cet événement sans précédent.

Illustration des 100

D’HIER À DEMAIN…

À 100 jours du début des festivités, le compte à rebours est désormais lancé avant le coup d’envoi de THE BRIDGE et le lever de rideau sur sa programmation éclectique à la croisée des publics. Promis à un fort retentissement populaire, l’événement attend 300 000 spectateurs pour rendre hommage à l’héritage culturel franco-américain à travers la 4è Coupe du Monde de Basket FIBA 3X3 à Nantes (17-21 juin), le grand retour du Queen Mary 2 à Saint-Nazaire, escorté par une armada multinationale dans son berceau de construction (24 juin), et la Transat du Centenaire (25 juin-3 juillet). 

LE CLUB DES 100 AU CŒUR D’UN FORUM AU LONG COURS 

Acteur principal de THE BRIDGE, le prestigieux paquebot sera aussi le théâtre d’une expérience unique pour les 1000 décideurs économiques que ce cercle d’entreprises rassemble aujourd’hui.  « Quand on m’a présenté THE BRIDGE, j’ai tout de suite eu un coup de cœur. J’ai senti l’événement exceptionnel. J’ai vu l’étoile filante qui passe », témoigne Antoine Houdebine de Logistic Solutions, une entreprise du bassin rennais spécialisée dans l’aménagement de containers. « Avec mon entreprise, j’ai eu envie de participer à quelque chose dont on se souviendra toute notre vie. Je crois beaucoup à la force d’impact de l’événement », ajoute ce premier membre du Club des 100 et premier dirigeant à rejoindre cette aventure entrepreneuriale inédite.  


Du 23 juin au 1er juillet, de Cherbourg, Saint-Nazaire et jusqu’à New York, aux côtés de clients avec lesquels il souhaite vivre et partager ce huis-clos embarqué, il participera à la semaine de réflexions et d’expérimentations, organisée autour des transformations à l’œuvre dans un monde en mouvement. C’est ainsi qu’économistes, professionnels, philosophes, artistes, sportifs et grands témoins sont attendus à bord du célèbre paquebot pour animer ce séminaire au long cours sur l’océan.

Parmi eux, la participation de l’écrivain et académicien Erik Orsenna, du chroniqueur Alex Taylor, du chercheur et spécialiste de la gestion de crise, Patrick Lagadec, de la cantatrice Natalie Dessay, ou encore de l'étoile montante  du jazz, le pianiste Paul Lay, garantit un programme de qualité, dont les objectifs et le contenu ont été entièrement définis et déterminés selon la logique de co-construction qui anime le Club des 100 depuis le premier jour.

Yves Gillet, pilote du Club des 100 et membre fondateur de l'association THE BRIDGE souligne l'esprit et la philosophie de ce huis-clos qui propose une unité de temps et de lieu indétite, en rassemblant pour la toute première fois autant de dirigeants et chefs d'entreprises aussi longtemps dans le même espace.

"Depuis le début, le plaisir et le sens sont les moteurs de la motivation qui anime ce projet territorial. L’objectif du séminaire est de préparer nos entreprises au monde de demain… On va mettre en avant l’esprit d’entreprendre en travaillant vraiment en mode collaboratif à travers de nombreux échanges, et en mobilisant les réflexions. Tout comme les émotions,  ce qui nous semble très important..."

UN PARRAIN SUR LE PONT, DES MARINS ENGAGÉS

Invité à échanger avec l’assemblée du Club des 100, Tony Parker, parrain de marque de THE BRIDGE incarnant les liens fraternels unissant la France et les États-Unis, a réaffirmé son soutien à cet événement  franco-américain qui encourage l’esprit d’entreprendre.

"Mon adhésion au projet est avant tout motivée par ma double culture. Et je trouve que c’est une super aventure. La dimension entrepreneuriale de l’événement me séduit aussi. J’ai moi-même commencé très tôt à investir en soutenant un club à Lyon. Je n’oublie pas d’où je viens. La France est mon pays, le basket mon sport. " 

Visioconférence avec Tony Parker

De son côté, Yves Le Blevec, skipper d’Actual, l’un des « Quatre Fantastiques », ces engins fabuleux en termes de performances et de technologie parés à affronter de manière très symbolique le Queen Mary 2, a rappelé la place à part qu’occupe THE BRIDGE dans son programme.

"Pour nous, les enjeux sportifs se situent entre les quatre trimarans ultimes. Mais le côté « plus » de la course, et la raison pour laquelle on a signé des deux mains pour y participer, c’est le fait d’être accompagné par le Queen Mary 2 avec nos partenaires à bord. C’est une grande première que nous avons hâte de vivre dans le vif de la compétition ! "