Bandeau Musique

100 ans de musiques américaines

Le jazz

Un symbole de l’influence culturelle américaine

Le jazz dans tous ses états donnera le rythme tout au long de THE BRIDGE 2017, invitant des stars et des têtes d’affiche à se partager le devant de la scène de l’événement. La Fête de la Musique le 21 juin à Nantes, un concert brassant les styles et les genres à Saint-Nazaire et une soirée spéciale dans le cadre du Central Park Summerstage Festival à New York ponctueront une programmation éclectique, témoin de l’influence et de la diversité des musiques américaines.

Titre non renseigné

Le 27 décembre 1917, le jazz, genre musical né aux États-Unis à la fin du XIXe siècle et début du XXe, débarque à Brest avec le bien nommé lieutenant James Reese Europe et son « Brass Band ». Cent ans plus tard, du ragtime au jazz actuel, ce courant musical dont l’histoire ne cesse de s’écrire, recouvre de nombreux sous-genres, où se croisent origines afro-américaines et déclinaisons euro-américaines. Du swing à la fusion en passant par le be-bop, le free, le hip-hop ou l’électro, cette culture en mouvement permanent, ouverte à l’improvisation, continue de faire danser des générations de mélomanes.

À partir de 1915, le jazz imprègne profondément la culture américaine. Afin de maintenir le moral des troupes, James Reese Europe dirige l’orchestre du 369ème régiment d’infanterie de l’armée des États-Unis. Arrivés en France à bord du Pocahontas, en compagnie des soldats américains venus défendre la liberté aux côtés des troupes alliées, le lieutenant et ses musiciens improvisent une Marseillaise au rythme effréné qui déconcerte autant qu’elle enthousiasme. Un hymne entraînant, plein de swing et de jazz ! Aux commandes de ce concert inattendu, James Reese Europe et ses hommes finiront par jouer dans les plus grandes villes de France, diffusant ce nouveau courant que l’on appelle alors « le jass ».

Peu à peu, le jazz séduit : les « 78 tours » et les salles de danse diffusent à toute heure des mélodies nouvelles qui allègent les esprits et les cœurs. De célèbres jazzmen américains séjourneront en France, certains y resteront même vivre, tels Sidney Bechet et Kenny Clarke, façonnant le paysage artistique de la France du XXème siècle.

Titre non renseigné