L’Atlantique à toute vapeur

L’Atlantique à toute vapeur

13 décembre 2016

Événement unique en son genre, THE BRIDGE augure - avec sa grille de départ réunissant d’un côté le Queen Mary 2, et de l’autre les trimarans les plus rapides de la planète - une course palpitante. Le 25 juin 2017, à 19h tapantes, les eaux de l’Estuaire de la Loire bouillonneront d’activité quand, devant le pont de Saint-Nazaire, retentira la coup d’envoi de cette épreuve océanique longue de 3 150 milles (environ 5 850 km) à destination de New York.  

Le 1er juillet au petit matin, après 6 jours de mer, le Queen Mary 2 fera son entrée au large de Manhattan, salué comme le veut la tradition par les lumières de la statue de la Liberté. Le légendaire « liner » aux 157 000 chevaux-vapeur, qui affiche 25 nœuds de vitesse croisière, imposera un tempo de métronome sur la route directe. D’après les statistiques, seule une météo exceptionnelle - qui s’est présentée une fois sur les dix dernières années -, permettrait aux machines de carbone, pourtant capables d’accélérations fulgurantes pour atteindre 35 nœuds et plus, de voler la vedette au géant d’acier en baie de New York. La régate s’annonce néanmoins passionnante, ouverte et engagée entre les équipages invités à se mesurer pour la première fois sur ce parcours entre les ponts de Saint-Nazaire et Verrazano.

Titre non renseigné

Une route à records Europe / Amérique du Nord
Avec son parcours inédit et historique, THE BRIDGE ouvre une nouvelle route contre les vents dominants à travers l’Atlantique Nord. Les équipages réunis pour cette grande première symbolique devront se battre au meilleur niveau sur le plan tactique, comme en vitesse pure, pour établir le premier temps de référence sur cette course inédite. D’après les estimations, les premiers voiliers devraient accuser à l’arrivée 24 à 30 heures d’écart face au Queen Mary 2 qui, lui, traverse l’Atlantique tout droit, ou presque. Et à toute vapeur.